Nécrologie : ENYEGUE AHANDA André Faustin, mort en service commandé

L’Officier de Police Principal ENYEGUE AHANDA André Faustin, mort en service commandé
L’Officier de Police Principal ENYEGUE AHANDA André Faustin, mort en service commandé
L’Officier de Police Principal ENYEGUE AHANDA André Faustin, mort en service commandé

L’Officier de Police Principal ENYEGUE AHANDA André Faustin, mort en service commandé le 18 septembre 2016, a été inhumé le vendredi 07octobre 2016 à Nkolfoulou.

Le Délégué Général à la Sûreté Nationale a personnellement présidé les Honneurs militaires rendus à l’Officier de Police Principal ENYEGUE AHANDA André Faustin le jeudi 06 octobre 2016, à l’esplanade de l’École Nationale Supérieure de Police, C’était en présence de tous les hauts responsables de la Sûreté Nationale, venus nombreux lui rendre ce dernier hommage.

Ce fonctionnaire de Police dévoué à la tâche, a été mortellement percuté par un chauffard qui tentait un dépassement à droite, pendant qu’il supervisait une patrouille de sécurisation au niveau du marché des bétails à Foumban. En rappel, on parle de mort en service commandé, lorsqu’un fonctionnaire de Police tombe les armes à la main en plein exercice de ses fonctions.

Ce digne fils Etoudi, originaire du département du Mfoundi, région du Centre, nanti d’une licence en droit, débute sa carrière en 2000 comme Elève-Officier de Police. Deux ans plus tard, il est titulaire du diplôme d’Officier de Police de Premier Grade. Il débute sa riche carrière au Commandement Central des GMI à Yaoundé. Tour à tour, il fera valoir ses compétences au Centre d’Instruction et d’Application de la Police de Mutengene, au Commissariat Spécial du Port Autonome de Douala, au Commissariat de Sécurité Publique du 8ème Arrondissement de la ville de Douala, au Commissariat Spécial de Ngomedzap et enfin au Commissariat de Sécurité Publique de la ville de Foumban comme deuxième adjoint au Commissaire.

La mort n’a pas attendu que ce vaillant policier arbore ses attributs de Commissaire de Police. Ses camarades de promotion, venus nombreux, lui ont rendu un fervent hommage. A 42 ans seulement, l’OPP ENYEGUE AHANDA André Faustin a eu la reconnaissance de la patrie avec l’exécution de l’hymne nationale lors de ses obsèques. Il nous quitte en laissant une veuve et trois enfants. Nul doute que la terre de Nkolfoulou, qui s’est refermée sur son corps le vendredi 07 octobre 2016, lui sera légère. Que son âme repose en Paix !

IPP Elvis tCHOUGa
CELLCOM / DGSN